Soyons lapidaires. Là-bas comme ici, continuons donc d'appliquer le fameux "privatisation des profits, mutualisation des pertes" qui fonctionne si bien.

Les français ne s'en plaignent pas car le remède leur est administré depuis si longtemps qu'ils ne font même plus la grimace.

Ce qui est rageant, c'est que nous allons entendre la sempiternelle antienne du "Plus jamais ça ; nous avons compris la leçon".